Chefferie libérale : la course se corse

Send to a friend

Send this article to a friend.

tournure bizarre en politique

Histoire de famille...

On savait déjà qu'un sondage révélait que Justin Trudeau est deux fois plus populaire que son plus proche rival.

Et Trudeau n'a pas encore annoncé sa candidature.

Le dernier sondage Harris-Decima indique que 33 pour cent disent qu'ils voteraient libéral si Trudeau était leader. C'est deux fois l'appui de son plus proche rival.

Le député montréalais de Papineau est le fils aîné de l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau. Présentement il est aussi populaire que son père l'était au même stage de sa carrière. Hmmm?

Mais les résultats d'un sondage publié quatre mois avant même que la course commence vaut ce que ça vaut.

En deuxième place on retrouve le très sérieux ancien astronaute Marc Garneau. En troisième c'est le souvent moins sérieux Denis Coderre, qui pourrait toujours se lancer à la chefferie de la ville de Montréal.

Mais surprise! On apprend que Deborah Coyne, l'amie de cœur du Père Trudeau à la fin des années 80, après qu'il avait cassé avec Margaret, veut se présenter à la chefferie libérale.

Qui veut dire que Justin pourrait faire face à celle qui aurait pu être sa mère en deuxième mariage.

La politique prend des tournures parfois bizarres.

«Nos familles ont toujours été très distincte et je n'ai pas parlé à Justin Trudeau » a dit Coyne.

Parce qu'elle n'a jamais épousé Pierre, Justin n'aura jamais à lui dire : « Je veux ton vote au deuxième tour, maman. »

Coyne explique : "Si deux d'entre nous se retrouvent dans la course à la direction, je ne vois rien de bizarre. Je pense que c'est merveilleux. "

C'était au cours de ces guerres constitutionnelles des années 80 que la relation entre Deborah Coyne et Pierre Trudeau a fleurie. Coyne était une figure influente qui a aidé à saborder les deux accords.

Leur amitié a entraîné la naissance en 1991 d'une fille, Sarah, que Papa Pierre a finie par accepter comme la sienne. Aujourd'hui Sarah est dans une université américaine, et heureusement, elle n'a aucune intention de se présenter à la chefferie libérale.

Ça serait « un peu too much ! »

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments