Ou va l’argent à Ottawa?

Send to a friend

Send this article to a friend.

56 milliards $ en déficit cette année.

La dette nationale a grimpé de 100 milliards $ depuis 6 ans.

Stephen Harper dépense comme un petit fou. 

L’argent passe par les fenêtres.

Harper tient à dire qu’il a réduit l’ampleur du gouvernement.

Ce n’est pas vrai.

La réalité est autre. Les chiffres ne mentent pas.

 

Oui, la relance économique nous a coûté 36 milliards $.

C’est de l’argent qu’il fallait dépenser, pour créer des emplois partout.

Mais l’autre 20 milliards $?  Dans ça il y a 6 milliards $ qui s’en va pour les prisons. Harper veut mettre plus de monde en prison, et les garder là plus longtemps.

Un autre 10 milliards de dollars iront pour les ses avions de chasse, les fameux F-35 de Harper. Y-a-t-il une Troisième Guerre mondiale qui s’en vient qu’on ne connaît pas?  Des avions de patrouilles auraient été bien plus utiles, et bien moins dispendieuses.

Il ne faut pas oublier les 2 millions $ dépensés pour un beau lac artificiel au  G-20 à Toronto. On doit passer pour des riches imbéciles aux yeux du reste du monde.

Et que dire des millions pour les bécasses du G-8 à Huntsville dans le comté du ministre Tony Clement?

Le gouvernement Harper tient à grossir à Ottawa, en dépit de Harper qui tient à dire le contraire.

Les derniers chiffres qui viennent de sortir cette semaine révèlent que Harper a engagé 33 023 employés de plus au fédéral, lui qui disait qu’il réduirait le nombre de fonctionnaires.

On est rendu à 282 955 fonctionnaires au fédéral. Ça c’est sans compter les civiles à la défense nationale  ni la GRC.

Parlant de la GRC, Harper a engagé 3 509 policiers de plus à la GRC. La force est « montée » à  24 445 policiers, sans compter les milliers de civiles qui travaillent pour la police fédérale.  Ça coûte de l’argent. Le coût à la GRC a augmenté de 45 %.

Il nous a fallu 7 754 militaires de plus pour la guerre en Afghanistan. Nos forces armées, en incluant les réserves, sont rendues à 96 675 militaires.

C'est presque 100 000 militaires. Fierté nationale nous coûte cher. C’est du monde ça, et le coût est de 19,8 milliards par année.

Harper dit qu’il n’est pas question d’augmenter les impôts pour payer pour toutes ces nouvelles dépenses. Donc, autrement que de couper les services et les pensions – deux  choses que Harper ne veut pas faire -- il ne reste qu’à emprunter plus d’argent des banques et d’aller plus profondément en dette.

Les grandes banques ont laissé savoir à Harper qu’elles seront très heureuses de lui prêter les fonds dont il aura besoin.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments

Recent comments

  • nicky
    November 28, 2012 - 20:00

    le Canada est un pays estimé car il est contre la guerre depuis longtemps .Mais malheureusement au lieu de dépenser des milliards contre des ennemis imaginaires Mr Harper devrait songer que bientot grand nombre de canadiens vont vivre stressés et tressssss pauvres .du a ses nombreuses mesures répressives .quelle tristesse !!!!!