Revue de Presse du 6 novembre

Send to a friend

Send this article to a friend.

Saab racheter par les Chinois

Après des mois d’incertitude, Saab va devenir chinoise. Les groupes Pang Da Automobile Trade et Zhejiang Youngman Lotus Automobile ont conclu un accord de rachat du constructeur en difficulté 140 millions de dollars.

Le protocole d'accord, valable jusqu'au 15 novembre, prévoit que les deux acquéreurs reprendront 100% du capital de Saab et fourniront les financements nécessaires pour assurer la poursuite d'un processus de redressement judiciaire, a précisé de son côté l'administrateur judiciaire de Saab.

Saab avait dit dimanche soir avoir renoncé à l'accord d'investissement de 245 millions d'euros envisagé avec Youngman et Pang Da, qui donnait à ceux-ci une participation combinée de 53,9%.

Pour entrer en vigueur, l'accord avec les deux groupes chinois nécessite le feu vert du gouvernement chinois, qui est loin d'être acquis, Pékin suivant en matière d'acquisitions transnationales une procédure stricte et sensible aux prix. Faute d'un accord rapide de Pékin, un accord entre Saab et un autre groupe chinois, Hawtai Motor Group, avait échoué en mai.

Si la nouvelle transaction est approuvée par les instances réglementaires, cela signifiera que les deux marques de voitures de la Suède appartiendront à des Chinois. En 2010, Geely Holding Group, de la Chine, a acheté Volvo Cars du constructeur américain Ford pour 1,5 milliard $ US.

Sondage de fiabilité Consumer Reports 2011

L’organisme américain Consumer reports a publié hier les résultats de son sondage annuel de fiabilité des nouveaux produits automobiles sur le marché. Si les Japonais occupent toujours le haut de la liste, Ford a fait une chute significative cette année.

En effet, le constructeur de Dearborn est passé du 10e au 20e rang au chapitre de la fiabilité en raison principalement de problèmes récurrents avec trois nouveaux modèles, la Focus, la Fiesta et l’Explorer. Ces trois véhicules obtiennent un classement nettement sous la moyenne en raison de problème avec le système MyFord Touch et des problèmes de transmissions avec la Fiesta et la Focus.

Pendant ce temps, Chrysler remonte dans le palmarès. La marque Jeep a trouvé le moyen de se hisser au 13e rang sur l’échelle de fiabilité en devenant su coup la division la plus fiable dans le giron des marques domestiques. Chrysler arrive pour sa part en 12e place et Dodge a aussi remonter de trois échelons par rapport à l’an dernier. Comme à chaque année, ce sont les marques Japonaises qui occupent le haut su pavé avec Scion, Lexus, Acura, Mazda, Honda et Toyota qui occupe les six premiers rangs. Consumer reports a aussi fait remarquer que la majorité des hybrides sont fiables. La Lexus CT200h et le Honda CR-Z sont parmi les véhicules les mieux cotés, même chose pour la Prius.

Pour avoir tous les détails : nous vous invitons à consulter le site de consumer reports :

http://autos.yahoo.com/news/consumer-reports-names-most-reliable-cars-of-2011.html

Volkswagen : premier constructeur mondial d’ici la fin de l’année

Selon des analystes financiers cités par le Financial Times, le groupe Volkswagen pourrait devenir le premier constructeur mondial dès la fin de l'année, détrônant Toyota.

Si les anticipations du Financial Times s'avéraient juste, le constructeur de Wolfsburg atteindrait son objectif avec 7 ans d'avance sur ses prévisions. Selon le quotidien britannique, la croissance de VW sur tous les marchés ainsi que les problèmes de fourniture de Toyota dus au tremblement de terre au Japon permettront au manufacturier allemand d'être premier au classement des ventes mais également à celui de la production.

Un résultat d'autant plus impressionnant lorsque l'on compare les chiffres de 2008, à l'époque le groupe Japonais vendait 3 millions de voitures de plus que son homologue européen.

Outre le marché chinois en pleine expansion, Volkswagen peut compter sur des ventes stables en Europe et un début de succès aux USA. Pour la société JD Power, spécialisé dans les études de marché, Volkswagen vendra 7,8 millions de voitures en 2011 contre 7,2 pour General Motors, 6,8 pour Renault Nissan et enfin 6,7 pour Toyota. Des prévisions confirmées par IHS Automotive et Pricewaters HouseCoopers.

La Ford Focus électrique débarque aux États-Unis

Après la Nissan Leaf et la Mitsubishi I-Miev, la Focus 100% électrique viendra grossir les rangs des voitures électriques disponible aux Etats-Unis.

Après moult tergiversations, Ford a finalement choisi de lancer la Focus électrique sur le marché nord-américain. Mais attention, peu d'élus seront comblés car le géant américain a décidé de commercialiser son modèle uniquement en Californie et à New-York.

Pour conduire cette Focus, les futurs propriétaires auront au préalable déboursé la somme de 39 995 dollars. La Focus électrique devrait arriver au Canada quelque part l’an prochain, mais aucun prix n’a été annoncé.

Technologiquement, la compacte est annoncée avec une puissance de 125 chevaux. Son alimentation s'effectue grâce à des batteries lithium-ion de 23kWh qui réclament trois heures de chargement avec une prise de 240 Volts.

Un plus gros moteur pour la future Viper

Le site automobile américain Allpar a laissé entendre que la prochaine génération de Dodge Viper, prévue en 2013 pourrait cacher sous le capot un V1/0 encore plus gros de 8,7 litres.

À l'heure où la plupart des sportives passent par de plus petits moteur turbocompressé, cette idée va à contre-courant. Si cette nouvelle s’avère vraie, il faut donc faire une croix sur les 600 chevaux de l’ancienne génération et visé plus haut vers les 700 d’une Future Ferrari ou d’une Lamborghini Aventador.

Si ce moteur existait vraiment, il serait le plus gros jamais utilisé dans une voiture de série du groupe  Chrysler éclipsant ainsi les deux anciens records des années 1960 et 1970. Allpar précise aussi que sa production débuterait à l'automne 2012, tandis que les premiers clients pourraient poser leur séant dans la voiture livrée dès 2013.

Suzuki se transforme lentement en fantôme

La compagnie automobile Suzuki qui n’est plus l’ombre de ce qu’elle a déjà été sombre lentement dans l’oubli. Après une absence prolongée du salon de l’auto de Détroit, elle sera aussi absente de Los Angeles dans deux semaines.

Selon les dirigeants américains de la compagnie, les budgets ont fondu comme neige au soleil et la petite firme Japonaise garde les quelques dollars restant pour de la promotion ciblée. Les salons de l’auto coûtent simplement trop cher.  Donc, pas de présence à Los Angeles en novembre, ni à Détroit en Janvier prochain. Possiblement Chicago, mais pas New York. Il faut dire que les ventes de Suzuki sur le territoire nord américains ont diminué de 75% entre 2007 et 2010. Le faible réseau de distribution vieillot, le manque de modèle et la totale méconnaissance du grand public des modèles ont laissé la compagnie à elle-même

Il n’est surprenant de voir de tel geste de la part de Suzuki. Les salons de l’auto d’envergure coûtent des millions de dollars en préparation et infrastructures. De l’argent que la compagnie n’a plus tout simplement.

Chrysler enregistre des bénéfices de 212 millions au 3e trimestre

Le constructeur automobile américain Chrysler a engrangé un bénéfice de 212 millions $ US au troisième trimestre, après avoir essuyé une perte de 84 millions $ US au même moment l'an dernier.

Il s'agit du deuxième bénéfice trimestriel annoncé par Chrysler cette année. Ses ventes de véhicules ont augmenté de 24 pour cent à travers le monde, pendant que ses revenus progressaient de 19 pour cent à 13,1 milliards $ US.

Chrysler, qui est maintenant géré par l'italienne Fiat, explique ce redressement de sa situation par une augmentation de la demande pour ses voitures et camions Chrysler, Dodge, Jeep et Ram.

Le grand patron Sergio marchionne a imposé de nouvelles méthodes de fabrication et des contrôles de qualité plus rigoureux, augmentant la fiabilité des véhicules. Plus tôt cette semaine, le magazine Consumer Reports écrivait que les véhicules de marque Jeep sont maintenant les plus fiables aux États-Unis.

La Tesla S en rupture de stock avant même d’être commercialiser

Elle arrivera sur le marché uniquement l’an prochain et pourtant la Tesla Model S est déjà en rupture de stock. A tel point que les 6.500 exemplaires prévus pour 2012 ont tous été vendus.

Tesla commence à trouver son public de l'autre côté de l'Atlantique. Le PDG du constructeur américain Elon Musk vient en effet d'annoncer que la Model S était déjà en rupture de stock, et ce avant même sa commercialisation !

Attendue pour 2012, la berline électrique est proposée à un tarif de base de 50.000 dollars, moitié moins que les 100.000 dollars demandés pour la Tesla Roadster. A ce prix là, les 6.500 exemplaires prévus pour 2012 ont tous été commandés.

"Il s'agit principalement de nouveaux clients, seuls 600 propriétaires de Roadster ont acheté une Model S" précise Elon Musk. Ce succès inattendu permettra à Tesla de générer du profit dès 2013.

Pour rappel, la Model S sera disponible avec plusieurs autonomies au choix : 260, 370 ou 480 km. Elle flirtera avec les 200 km/h de vitesse de pointe et abattra le 0 à 100 km/h en 6 secondes.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2012. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments

Recent comments

  • Caro
    December 16, 2011 - 15:57

    Peut-être!

  • lorauris
    November 07, 2011 - 07:43

    Bonjour, Ce classement ne concerne pas l'Europe pour Toyota. En Europe la fiabilité de Toyota est une véritable catastrophe. http://lorauris.free.fr Cordialement