Revue de presse du 27 juillet

Send to a friend

Send this article to a friend.

GM et Toyota investissent au Canada

GM Canada investira 850 millions $ dans la recherche et le développement, afin que le fabricant automobile américain respecte les conditions de l'aide financière qu'il avait reçue en 2009.

Devant les médias réunis au complexe industriel de GM Canada à Oshawa, M. Harper a déclaré que le montant investi aurait d'importantes répercussions pour tout le pays. L'annonce survient le même jour où un fabricant rival, Toyota, s'est engagé à investir 100 millions $ pour augmenter sa production et à procéder à l'embauche de 400 nouveaux employés dans une usine de Cambridge, en Ontario.

Cela porte à près d'un milliard $ le total des investissements dans le secteur automobile de l'Ontario en une seule journée.

Les gouvernements fédéral et provincial avaient investi un total de 10,5 milliards $ dans GM Canada en 2009, quand le fabricant automobile éprouvait des difficultés en raison de la crise financière.

Cette annonce devrait permettre à GM de respecter les exigences du plan de sauvetage en matière de recherche et développement.

L'argent sera entre autres destiné à renforcer des partenariats avec les fournisseurs automobiles, y compris «de nouveaux projets de co-développement» et «de meilleures opportunités pour les nouvelles entreprises d'avoir accès à du financement via GM Ventures».

Une partie de la somme sera aussi consacrée à développer davantage d'ententes technologiques avec les universités, instituts, fournisseurs et manufacturiers canadiens.

GM emploie environ 10 000 personnes en Ontario. Elle possède des usines d'assemblage à Oshawa et à Ingersoll, ainsi que des usines de pièces automobiles à St. Catherines.

Il retrouve sa voiture volée en 1970 sur eBay

Les histoires de voitures volées ne se terminent pas toujours bien. Mais aux Etats-Unis, un homme a eu la chance de retrouver sur eBay son Austin Healey de 1967 volée il y a 42 ans !

Robert Russell est un américain installé au Texas. Il y a 42 ans, l'homme s'est fait volé son Austin Healey de 1967 et depuis, il n'a jamais abandonné l'espoir de la retrouver un jour. Pendant toutes ces années, Robert a régulièrement consulté les annonces automobiles sur eBay. Une méthode qui, si elle peut paraître désespérée, a finalement fini par payer. Il y a peu, il a reconnu son Austin sur une photo d'une annonce d'un vendeur localisé en Californie.

Robert Russell a immédiatement contacté le professionnel qui la vendait ainsi que les autorités afin de récupérer ce qui lui appartenait. La police de Los Angeles a donc réouvert son dossier et l'homme a finalement pu reprendre le volant de son Healey d'époque.

Notons au passage qu'en plus de la joie de retrouver sa voiture, Robert Russel peut être content puisque son véhicule, acheté environ 3 000 dollars à l'époque, vaut aujourd'hui près de 25 000 dollars.

Volkswagen victime d’espionnage industriel en Chine

Le quotidien allemand Handelsblatt affirme que le groupe Volkswagen pourrait avoir été victime d'un espionnage d'envergure mis en place par son partenaire local, associé de longue date dans la création de la joint-venture qui a donné naissance au constructeur FAW.

Pour pouvoir produire en Chine, les constructeurs automobiles étrangers doivent nécessairement se lier à un acteur local afin de pouvoir construire des usines sur le territoire. Et les conséquences que tout le monde a un jour imaginé semblent s'être produites aux dépens du groupe Volkswagen. En effet, selon le quotidien Handelsblatt rapportant des sources internes au groupe, la société chinoise FAW née grâce à l'association entre VW et l'Etat chinois aurait procédé à un espionnage systématique et planifié afin de copier les moteurs et les boîtes de vitesse d'origine Volkswagen.

Pour FAW, l'objectif serait de lancer un nouveau véhicule à destination du marché russe capable de concurrencer les Skoda vendues sur place, marque dont on sait qu'elle appartient au groupe Volkswagen. Les soupçons du groupe allemand ne sont pas nouveaux puisque, outre des similitudes entre les chaînes de production du constructeur FAW constatées par le passé, Volkswagen suspectait déjà en 2010 son « allié » d'avoir copié les plans de moteurs équipant les nouvelles Polo et Golf pour équiper ses propres autos. À cette époque, le patron de FAW avait expliqué qu'il s'agissait d'une erreur humaine et qu'il allait mettre un terme à ces pratiques. Cela n'aurait pas empêché FAW d'ériger une usine dans laquelle ces fameux moteurs viennent d'entrer en production !!

Si, en 2010, les dirigeants de VW avaient refusé de porter plainte, il semble qu'aujourd'hui, le phénomène ait pris tant d'importance que VW ne puisse plus rester sans réaction. Une réaction, oui, mais à quel prix ?

Les autos électriques et hybrides de BMW seront vendues en ligne

Une petite minorité des concessions BMW auront la possibilité de vendre les premiers modèles de la gamme i. Nous apprennons maintenant que ces autos seront également vendues en ligne, ce qui sera une première pour un constructeur.

Jamais un constructeur automobile n'aura proposé de vente direct de ses autos par internet. BMW va ainsi proposer sur internet la vente des i3 et i8 dès leur commercialisation, d'ici à deux ans. Etant donné qu'une faible partie des concessionnaires de la marque proposeront les premières représentantes de la gamme i, il faudra donc que les acheteurs achètent leur véhicule sans forcément l'avoir vu auparavant. Pour rappel, la moins chère des deux, l'i3, devrait coûter aux alentours des 40 000 €, tandis que l'i8 dépassera assez aisément les 100 000 €. Pour un véhicule de cette gamme de prix, pas sûrs que les acheteurs soient prêt à débourser de telles sommes sans avoir vu le véhicule avant l'achat.

Toujours est-il que BMW prône les avantages de la vente en ligne : pas de déplacement, et des temps raccourcis puisqu'on saute l'étape du commercial dans la concession. L'autre avantage est la réduction des coûts : en évitant la vente par la concession, on gagne selon le constructeur 5 à 7 % sur le prix de vente final. Une réduction qu'il sera intéressant de vérifier une fois les i3 et i8 disponibles. En attendant, elles effectuent une tournée mondiale pour promouvoir l'alternative écologique selon BMW.

Il parcourt le monde depuis 23 ans  en Mercedes Clase G

Il y a parfois des gens qui sont prêts à se lancer dans un projet d'envergure sur un simple coup de tête. C'est le cas de notre individu qui est toujours dans son road trip, pour la 23ème année sans interruption dans son Mercedes Classe G.

Gunther Holtorf et sa femme étaient partis en 1989 pour faire un séjour de prolongé à bord de leur Mercedes Classe G. Le charismatique baroudeur allemand devait leur servir de monture pendant 18 mois pour un voyage à travers l'Afrique. Mais voilà, arrivé au bout du long périple, l'homme s'est dit qu'il ne fallait pas en rester là et qu'il serait bien de continuer sur la lancée. Le pachyderme allemand aura ainsi continué sa route pendant 23 ans sans jamais s'arrêter, et aujourd'hui encore, Gunther arpente les routes et sentier du monde entier. Il a parcouru plus de 800 000 km à bord de son Classe G et, même si les détails techniques (quelles ont été les pannes, les difficultés pour réparer) ne sont pas forcément toujours annoncées, on ne peut que saluer ce parcours hors du commun.

En prime, Gunther et sa femme ont pris des photos durant ces années de conduite à traverser les plus beaux paysages de notre planète.

Suivez ce lien pour voir un très beau reportage photos :

 http://www.bbc.co.uk/news/magazine-18910560

 

                       -30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l'Annuel de l'automobile 2013

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments